tour du mont blanc 2003

 

Le terrain de jeu

Situé dans les Alpes françaises de Savoie, le mont Blanc est, avec une altitude de 4810 m, le plus haut sommet d'Europe occidentale. Il a donné son nom à l'ensemble cristallin auquel il appartient, le massif du Mont-Blanc.

Le massif du mont-blanc s'allonge sur 45 km entre la vallée supérieure de l'Arve, en France, et les vallées de la Doire Baltée, en Italie, et de la Drance, en Suisse. Il est constitué d'un noyau de roches de nature granitiques entouré de schistes. Des glaciers quaternaires qui sculptèrent cirques, aiguilles et vallées en auge, il ne reste que quelques témoins en nette régression (mer de Glace, glaciers des Bossons, de Bionnassay, d'Argentière, du Géant, du Trient, de la Brenva). La nature différentes des roches qui composent le massif explique en partie la variété des formes de ses sommets: formes massives des dômes du mont Blanc (4810 m) et du Goûter (4304 m); arêtes vives des aiguilles des Grandes Jorasses (4206 m), du Géant (4013 m) et d'Argentière (3901 m). En raison de son altitude, le massif du Mont-Blanc a un climat très rigoureux et reçoit de fortes précipitations (3 à 4 m par an) qui entretiennent une importante calotte de neige et de glace. La forêt, composée de chênes et de hêtres sur les basses pentes, de sapins et d'épicéas en altitude, s'arrête vers 2500 m; au-dessus, commencent les alpages, qui font peu à peu place aux éboulis et aux champs de neige.


Un haut lieu d'alpinisme Après une première tentative effectuée par le naturaliste genevois Horace Bénédict de Saussure, le mont Blanc fut escaladé pour la première fois le 8 août 1786 par le docteur Michel Gabriel Paccard, médecin à Chamonix, et le guide Jacques Balmat, puis l'année suivante par le même Jacques Balmat et de Saussure. Depuis, le massif offre un choix incomparable d'itinéraires, aux difficultés variées, desservis d'une part par des refuges d'altitude, refuge des Grands Mulets (3051 m), refuge et observatoire Vallot (4372 m), refuges de Tête Rousse (3167 m), de l'aiguille du Goûter (3817 m), de la cabane d'Eccles (4020 m), etc., et d'autre part par des téléphériques (aiguille du Midi, vallée Blanche). Chamonix, en France, et Courmayeur, en Italie, sont les principaux centres d'alpinisme et de ski.